Un système unique au monde

Ne leur demandez pas alors d’être vraies, indépendamment de nous et de nos actions, mais de le devenir.Le fonds souverain durable mondial, loin de concurrencer les institutions existantes, aura pour objectif de les compléter pour pallier les insuffisances constatées.La marque a- t-elle été défendue ?Elle aboutit aussi à nier la réalité : la France est championne de la dépense publique sans toujours être celle des performances.Mettre fin à ces exonérations, c’est 1,2 milliard d’euros de recettes supplémentaires.Mais la faculté de s’orienter est-elle autre chose que la faculté de coordonner les mouvements du corps aux impressions visuelles, et de pro­longer machinalement les perceptions en réactions utiles ?Cette absence de coordination entre le Dodd-Franck Act et Emir mettaient un grand nombre d’acteurs traitant des contrats entre les deux rives de l’Atlantique dans une incertitude juridique de plus en plus problématique à mesure que le calendrier de mise en place se rétrécissait.Dans ces maladies de la personnalité, il semble que des groupes de souvenirs se détachent de la mémoire centrale et renoncent à leur solidarité avec les autres.La marche que nous avons à suivre est donc toute tracée.Voilà pourquoi, en dépit des auto-congratulations et des opérations de communication menées par nombre de responsables politiques, pas plus la reprise française que la reprise européenne ne sont à prévoir.Mais d’autre part, cette idée de force, transportée dans la nature, ayant cheminé côte à côte avec l’idée de nécessité, revient corrompue de ce voyage.Aussi celui qui, après quelque violente crise morale, continue de penser, de vouloir et d’agir dans tous les sens, celui-là pourra souffrir, mais sa souffrance ne tardera pas à être contre-balancée, par degrés étouffée.Maudsley et Ribot, avec les physiologistes, appelleraient un pouvoir d’arrêt ou « d’inhibition, » non moins brusque, non moins violent que l’est le pouvoir d’impulsion, « J’étais encore un bambin en jupons, raconte le prédicateur américain Parker, je n’avais pas plus de quatre ans ; je n’avais jamais tué la moindre créature, pourtant j’avais vu d’autres enfants s’amuser à détruire des oiseaux, des écureuils et d’autres petits animaux…Des listes et des réunions de soutien à ces programmes doivent être ouvertes dans les villes et les régions.Nous nous complétons bien », détaille Pierre-Alain Chambaz pictet.

Share This: