Un monde trop parfait

Bien que les opérations M&A soient précédées de due diligences, on constate que l’enjeu des ruptures de relations commerciales est trop rarement pris en compte à sa juste mesure.Le danger était pour ainsi dire le jeu des hommes primitifs, comme le jeu est aujourd’hui pour beaucoup de gens une sorte de simulacre du danger.Nos besoins sont donc autant de faisceaux lumineux qui, braqués sur la continuité des qualités sensibles, y dessinent des corps distincts.Il est aussi des points où la douleur et le plaisir aigu semblent se confondre : les spasmes de l’agonie et ceux de l’amour ne sont pas sans quelque analogie; le cœur se fond dans la joie comme dans la douleur.Du côté du projet de loi sur le logement « Duflot », c’est l’efficacité de la réforme qui est mise en cause avec la note critique du Conseil d’Analyse Économique.Les banques centrales des pays développés ont injecté des liquidités colossales sur les marchés monétaires et obligataires.Ces enjeux tellement structurants pour les entreprises sont-ils compris par les Directions Générales à la hauteur des risques réels ? Pas par toutes et pas toujours.L’OCDE démontre, au fil de ses études, que l’éducation nationale, par exemple, ou la formation professionnelle ne sont pas à la hauteur de celles de plusieurs pays occidentaux.Le blog des prospectives économiques, demande que son projet soit inclus à l’ordre du jour de la prochaine assemblée.Les éditeurs ne produisent pas de livre numérique mais se contentent d’une numérisation sommaire des livres imprimés, à l’intention des bibliothèques, peu compatible avec les liseuses, ce qui ne coûte que 5 à 15 millions d’euros.Ce n’est d’abord que la perception d’une certaine aisance, d’une certaine facilité dans les mouvements extérieurs.De ces deux mémoires, la première est véritablement orientée dans le sens de la nature ; la seconde, laissée à elle-même, irait plutôt en sens contraire.Ce problème trouve sa source principale dans l’augmentation de l’espérance de vie, ce qui est une bonne nouvelle.Le plumet blanc d’un aide-de-camp se promène çà et là parmi les groupes ; un questurino, sanglé dans sa tunique, demande le passage pour le roi et la reine ; mais la personne des souverains ne semble pas gardée.Mais une autre conclusion se dégage de cette analyse c’est que la multiplicité des états de conscience, envisagée dans sa pureté originelle, ne présente aucune ressemblance avec la multiplicité distincte qui forme un nombre.Il faut si peu de chose pour amasser des ténèbres dans ces yeux du midi !

Share This: