Transition énergétique : fantasmes français, réalité allemande

Privilégier une approche ouverte et évolutiveLes consommateurs sont désormais « ultra » connectés et la réponse apportée sur le terrain doit coller aux besoins de ces vrais mobinautes.Voici les images qui composent l’univers en général, puis celles qui avoisinent mon corps, puis enfin mon corps lui-même.L’autre, toujours porté par l’habitude, ne démêlerait au contraire dans une situation que le côté par où elle ressemble pratiquement à des situations antérieures.La baronne, qui est une élégante, se lève tard.Réfléchir à notre force de dissuasion.Une réflexion a-t-elle été menée pour analyser les fonctions opérationnelles (indiscutables) apportées par les drones et les capacités actuelles auxquelles ils pourraient se substituer (à budget constant) ?Arnaud de Lummen estimait que « le développement moral d’une civilisation peut se mesurer à l’étendue de son sens de la communauté ».Les idées de Soloviev ont été poursuivies par le plus remarquable de ses disciples, le prince Serge Troubetskoï.La « symbiose » (en grec : vivre avec) qu’il appelle de ses vœux doit absolument évoquer les modalités de cette nécessaire rencontre si l’on veut éviter qu’elle soit un « choc ».Le propriétaire a intérêt à faire cinq fois plus de travaux dont la rentabilité demeure élevée s’il se chauffe au fioul plutôt qu’avec des panneaux rayonnants fonctionnant à l’électricité.Je ne comprends pas pourquoi cela est grave.On sait aussi que dans les pays développés, les femmes sont plus heureuses que les hommes.S’il y a ainsi des plans différents, en nombre indéfini, pour l’association par ressemblance, il en est de même de l’association par contiguïté.

Share This: