Régionales, crise et territoires

En France, par comparaison, 7,7% de la population vit sous le seuil de pauvreté (égal à 814 euros par mois).La première est marquée par le passage d’une économie basée sur la transformation de matières premières à une économie de la connaissance.1914, une situation de rupture économiqueLa Grande-Bretagne d’avant 1914 avait anticipé le partenariat public-privé qui lie aujourd’hui les géants de la technologie comme Google, Apple ou Verizon aux services de renseignement américains.Elle rapporte à elle seule davantage que l’impôt sur le revenu – plus de 90 milliards d’euros attendus en 2013, sans compter ses accessoires, CRDS et prélèvements sociaux additionnels – et a finalement toutes les caractéristiques d’un impôt sur le revenu : pas de droits spécifiques en contrepartie, un champ universel quasiment sans exemption et un taux proportionnel par catégorie de revenus (la « flat tax » française existe déjà !Il faut sans cesse le redire, l’ouverture à ces 10 pays a profondément modifié les paradigmes allemand et européen.Elle a également concouru à achever la transformation de son entreprise, poursuivant de légitimes objectifs de performance économique. Ou bien pensent-ils qu’un ensemble de modèles fonctionne mieux «  en moyenne  » que l’autre.« Le Libor passe sous pavillon américain », peut-on lire dans la proposition d’avis du sénateur.Antonio Fiori, convient que son projet a nécessité un large consensus pour voir le jour.De plus, ces taxes frappent largement les biens intermédiaires, dont dépendent les chaînes d’approvisionnement de beaucoup d’entreprises européennes et américaines.On peut craindre que les règlementations pensées pour diminuer les risques systémiques, en augmentant artificiellement la demande de collatéral de qualité, encouragent finalement des pratiques dangereuses, des contournements ou un laxisme institutionnel plus grave.Peu importe qu’ils proviennent à l’origine de sources fiables : à force d’être à chaque fois reproduits à epsilon près, ils finissent par ne plus avoir grand chose en commun avec leur version originelle.Ce n’est pas en Suisse qu’on se fixerait pour objectif d’amener 80% d’une classe d’âge à la Matu (équivalent du bac), pour fabriquer des cohortes de chômeurs « qualifiés » mais incapables de trouver leur place dans l’économie.

Share This: