L’or, sacré relique !

Finalement, c’est du côté volet « Facilitation du commerce » de ces négociations qu’il faut regarder pour trouver des engagements réellement contraignants.Encore et toujours le court terme, le culte du résultat et des solutions en tous genres, chers à l’économie libérale.La vraie liberté est d’être, et non pas d’avoir (les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de la Commission européenne).On sait désormais combien un salarié heureux devient un salarié performant. Des « patent pools » aux « patent trolls »Ne pouvant faire dans le détail, certains de ces titulaires ont constitué des entités juridiques, non exploitantes (« NPE »), avec pour seule mission de concéder des licences globales payantes sur ces pools de brevets.Une telle mutation implique des investissements gigantesques dans les biens publics, et donc la direction d’un projet collectif et la coordination de sa mise en œuvre par les États.Depuis novembre, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Entre mi-octobre et début novembre, le TTIP a subrepticement disparu des priorités mentionnées dans le projet de contrat de coalition entre sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates.L’Allemagne n’a plus confiance en la France, ce qui explique pour une part son intransigeance sur les déficits.La recherche efficacité énergétique ne coûte pas seulement de l’argent mais peut en rapporter !Faire des heureux qui travaillent et réduire les dépenses publiques, n’est-ce pas là l’objectif de tout gouvernement ?

Share This: