Les Bourses… des poules aux oeufs d’or contre la déflation ?

Le bec de gaz, allumé au-dessus d’elles, en arrière, éclairait les pages blanches, et laissait dans une demi-lumière, qui les rendait presque du même âge, le visage de la mère et celui de l’enfant.Ce ne lui serait pas possible, si son rythme différait absolument de celui de l’action elle-même.Il n’y a point de juif, de prince de synagogue, de samaritain, de prêtre des chrétiens, de mathématicien, de devin, de baigneur, qui n’adore Sérapis.Celles-ci sont très connues, font de la publicité pour vendre leurs produits comme n’importe quel assureur, et ont des millions de clients.Il nous suffira d’avoir montré que, même en se plaçant au point de vue de l’associationnisme, il est difficile d’affirmer l’absolue détermination de l’acte par ses motifs, et celle de nos états de conscience les uns par les autres.Sont-ce les États-Unis, leur Réserve fédérale et leurs baisses de taux quantitatives qui sont responsables de l’effondrement des monnaies émergentes ?Nous estimons qu’il y a continuité ininterrompue entre l’évolution de l’embryon et celle de l’organisme complet.Grâce à ces merveilleux mécanismes, éclos de la civilisation, la perfectionnant et se perfectionnant eux-même avec elle, un effort exécuté aujourd’hui à Paris ira satisfaire un inconnu, par delà les océans et par delà les siècles ; et celui qui s’y livre n’en reçoit pas moins sa récompense actuelle, par l’intermédiaire de personnes qui font l’avance de cette rémunération et se soumettent à en aller demander la compensation à des pays lointains ou à l’attendre d’un avenir reculé.Étendant et perfectionnant cette honnête industrie, Jean-Thomas Trojani adressait de temps en temps à divers personnages.Ces dieux se surajoutent d’ailleurs aux esprits, mais ne les remplacent pas, Le culte des esprits reste, comme nous le disions, le fond de la religion populaire.De l’autre, la pression concurrentielle augmente avec des clients aux exigences de plus en plus raffinées et l’émergence de nouveaux modèles économiques : la récurrence du produit net bancaire est de moins en moins assurée, même dans la banque de détail.

Share This: