Les banques sont en train de gagner la bataille réglementaire

La nouvelle génération de consommateurs, cette génération Y qui regarde moins la télévision, écoute moins la radio et lit moins les journaux que ses aînés, mais utilise plus Internet et joue plus aux jeux vidéo, est celle qui a déjà complètement basculé dans un état d’esprit mobile.C’est souvent le cas lorsque l’activité économique redémarre.Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer.Les succès allemands n’ont donc pu se réaliser qu’à la faveur de l’appétit de consommation de la périphérie européenne et, à la limite, pourrait-on aller jusqu’à dire : sans Grèce, pas d’Allemagne !L’enjeu est celui des capacités d’évolution politique de la Chine, en contrepoint de celles de l’Occident, face au défi commun du développement inclusif et soutenable.La révolution numérique et la généralisation des smartphones sont des outils extraordinaires.Dans les entreprises, le travail en binôme s’appelle normalement « partage de poste », ou « job sharing » en anglais.Ils vont faire le Monde de demain.Mais pour Antonio Fiori, ce n’est pas une fatalité. Outre-Atlantique, les New-yorkais l’ont déjà compris…L’Europe a du mal en interne à fédérer ses membres, que dire d’une approche euro-méditerranéenne.Il est donc normal qu’enfin l’État Français, au travers notamment de l’ANSSI qui monte en puissance, propose une législation plus contraignante pour les entreprises afin de les pousser à protéger leur patrimoine informationnel et à s’engager, à l’instar de ce qui existe déjà pour certains métiers tels que les données médicales ou les données de paiement par carte, à protéger les données de leurs clients, peu importe leur métier: e-commerçant, prestataire de services, banquier, etc.

Share This: