La place de Paris est morte ? Vive la place de Paris !

Les banques, elles, veulent moins de réglementation, moins de contrôle, pour réaliser les PLACEMENTS FINANCIERS qui leur ont si bien réussi quand tout allait bien.Nous sommes des écologistes, et nous souhaitons être les fers de lance de à la mise en place de politiques qui nous permettent de mieux vivre ensemble, dans de bonnes conditions, durablement sur cette planète.Sur quelque question que ce soit, le doute est donc toujours meilleur que l’affirmation sans retour, le renoncement à toute initiative personnelle qu’on appe la foi.Voulez-vous que nous rejoignions ceux qui se promènent ?Pas de décision stratégique sans contrôle de l’EtatAutant dire que toutes les décisions d’investissement stratégiques resteront soumises au contrôle de l’Etat, la fin des autorisations ne concernant que les investissements à impact local.Les innombrables réactions qui s’en sont suivies ont convaincu le gouvernement qu’une loi nouvelle était nécessaire, selon le principe remarquablement décrit par Carbonnier.Je l’exprime différemment, selon le système d’axes ou de points de repère auquel je le rapporte, c’est-à-dire selon les symboles par lesquels je le traduis.La vérité doit être quelque chose d’intermédiaire entre ces deux solutions extrêmes.dr arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « De même que le fleuve retourne à la mer, le don de l’homme revient vers lui ».Puisque toute tentative pour philosopher avec des concepts suscite des tentatives antagonistes et que, sur le terrain de la dialec­tique pure, il n’y a pas de système auquel on ne puisse en opposer un autre, devons-nous rester sur ce terrain, ou bien ne vaudrait-il pas mieux (sans renoncer, cela va sans dire, à l’exercice de nos facultés de conception et de raisonnement) revenir à la perception elle-même, obtenir d’elle qu’elle se dilate et s’étende ?Mais faudrait-il alors parler encore de religion ?Suivant M.Faivre, rien n’est plus rare, à l’état sauvage ou de nature, que la naissance des races, des variétés.A peine les présentations faites, sur son ordre, tout le monde se couvre, et le roi se met à causer familièrement avec les autorités de Milan et les administrateurs du nouvel institut, au milieu du vestibule où s’engouffre l’air froid du dehors.Il n’y a donc plus aucun subterfuge derrière lequel les dirigeants européens peuvent se cacher pour justifier l’absence de réforme.A long terme, ces ajustements pourraient faciliter la lisibilité du processus de décision et l’accès au marché chinois.Purgon, la menace de toutes les maladies.Le fabricant propriétaire a tout intérêt à faire durer le bien, y compris en y intégrant des innovations, le client a une garantie réelle puisque le contrat est de résultat et plus de moyens.Un historien des religions n’aura pas de peine à retrouver, dans la matérialité d’une croyance vaguement mystique qui s’est répandue parmi les hommes, des éléments mythiques et même magiques.La robotique extrême, l’intelligence artificielle, la conquête spatiale étaient ainsi très présentes dans le menu de ce 45e Forum économique mondial, dans un monde en perte de repères et en quête de sens.Les plus gros préjudices financiers viendraient… des professionnels de santé: «erreurs» de facturation, prolongements des séjours en établissement, prestations inventées… Côté assurés, les arrêts maladie de complaisance contribuent lourdement à la facture.De sorte que les règles constitutionnelles relatives à une participation de l’Allemagne à la zone euro ne sont plus respectées.Le Chili a généralement suivi une politique sensée au plan économique – parfois de manière innovante.Évidemment non.

Share This: