« Greed » et « fear », les deux mamelles du marché

Elle implique, au contraire, une tension plus ou moins haute de la conscience, qui va chercher dans la mémoire pure les souvenirs purs, pour les matérialiser progressivement au contact de la percep­tion présente. Des animations et la tenue de l’exposition «  un siècle de savoir-faire  » au Musée d’art et d’industrie doivent permettre d’irriguer le centre-ville.Les partisans de la loi expliqueront qu’en son absence, le paysage français ressemblera bientôt à celui de la Chine, tandis que ses opposants brandiront l’épouvantail du droit américain et ses dommages et intérêts astronomiques.Mais, préoccupée avant tout des nécessités de l’action, l’intelligence, comme les sens, se borne à prendre de loin en loin, sur le devenir de la matière, des vues instantanées et, par là même, immobiles.Réhabiliter l’importance du collectifMouvement qui tend justement à inverser celui en vigueur et qui cherche à réhabiliter la place de l’humain et des échanges dans la société, en un mot : l’importance du collectif.Des deux interprétations que nous avions annoncées, la première vient ainsi se fondre dans la seconde, que nous allons examiner.Les nouveaux venus ont modifié en profondeur les équilibres et font surgir en particulier un commerce Sud-Sud : l’explosion de la demande asiatique qui polarise progressivement une part de plus en plus importante des exportations mondiales ; l’émergence en tant que puissance agricole de l’Amérique du Sud et tout particulièrement du Brésil sur les marchés du soja, des viandes, et plus récemment du maïs, à côté de l’Argentine ; le retour de l’origine « mer Noire » sur les marchés des céréales mais aussi des oléagineux, Russie, Ukraine, Kazakhstan renforcent leur appareil de production et leur loMais la démocratie est une auto référence paradoxale : le peuple se commande à lui-même.Il vous sem­blera que la sensation d’effort, tout entière localisée dans votre main, passe successivement par des grandeurs croissantes.Quand, par exception, il apercevait une fissure du temple, il la bouchait aussitôt avec un aphorisme, et disait : « Je n’ai aucune crainte, aucune ; le peuple, ici, a du bon sens.Mais, si l’Allemagne a développé massivement cette stratégie depuis la chute du mur de Berlin en 1989, et plus encore depuis l’élargissement est-européen de 2004, en France aussi certaines entreprises ont engagé cette démarche.Monstruosité, sans doute, mais dont la nature est responsable autant que l’homme.Surtout, de ce côté de l’Atlantique, on pointe du doigt un phénomène nouveau : l’européanisation de l’économie américaine.

Share This: