Financer les besoins à long-terme

Et alors ?Avec la reprise qui paraît relativement solide aux États-Unis, la balance des revenus japonaise sera meilleure, car une grande partie des investissements directs et financiers y est réalisée.Si bien qu’aujourd’hui en France, chaque idée doit être prouvée, justifiée et démontrée de manière rationnelle, sous peine d’être rejetée sans appel. Atlantisme, européisme, ethnicisme et urgentisme caractérisent la diplomatie de nos défuntes années, d’une désastreuse banalité.Autant d’acteurs majeurs qui ne sont nullement préoccupés de l’avenir de notre économie, mais dont les efforts, dont l’initiative et dont les énergies sont tendus vers la course aux profits, à toujours et à encore plus de profits.Christian Navlet, a souhaité rencontrer les différents protagonistes.Le TTIP est censé supprimer toutes les règles tarifaires et réduire les barrières non tarifaires y compris dans l’agriculture, élargir l’accès au marché du secteur des services, apporter une meilleure harmonisation de la réglementation, renforcer la protection de la propriété intellectuelle, limiter les subventions aux entreprises publiques, entre autres.C’est ce qui explique que des personnalités d’horizons politiques aussi divers qu’Arnaud Montebourg, Jean-Marc Ferry, Yves Cochet, Christine Boutin, Dominique de Villepin ou encore Alain Madelin soutiennent au moins un débat sur le sujet en France.-les entreprises d’une même profession couvrent leurs obligations au même tarif quels que soient sa situation géographique, le nombre de salariés, sa santé économique…-l’ensemble des salariés bénéficient de mêmes garanties pour un coût parfaitement identique quels que soient sa situation familiale, sa santé (pas de questionnaire médicale) et son âge…-les entreprises en difficulté pour payer leurs cotisations ne voient pas la couverture de leurs salariés suspendue puis résiliée.La proposition française a donc été jugée insuffisante par les professionnels.Je pense aux smart-cities, ces villes qui réfléchissent à la meilleure façon de mutualiser les dépenses d’énergie.Le Brésil est donc aujourd’hui devenu un cas typique de l’impasse dans laquelle se trouvent de nombreuses régions émergentes de la planète.

Share This: