Délits financiers : on ne condamnera plus deux fois

Dans son aveugle instinct de liaison, notre intelligence aspire presque à pouvoir toujours lier entre eux deux phénomènes quelconques, simultanés ou successifs ; mais l’étude du monde extérieur démontre, au contraire, que beaucoup de ces rapprochements seraient purement chimériques, et qu’une foule d’événements s’accomplissent continuellement sans aucune vraie dépendance mutuelle ; en sorte que ce penchant indispensable a autant besoin qu’aucun autre d’être réglé d’après une saine appréciation générale.Au point même que l’on a pu dire que des trois religions du Livre, l’islam qui protège la propriété, les contrats et le libre commerce, était la plus ouverte à l’économie.Ils n’ont pas vocation à être les shérifs des temps modernes et par conséquent à tomber dans le piège trop facile du désengagement de l’État.Cela fait plus de deux ans, qu’enquêtes après enquêtes, une majorité d’entreprises témoignent de cette pression, le solde est même tombé en janvier dernier à son plus bas niveau depuis 2009, nous étions alors en pleine crise.Il n’est pas nécessaire que les objets individuels soient en grand nombre, pour que des groupes naturels se dessinent.Ceci n’est pas sérieux car tous les entrepreneurs qui aujourd’hui « font de la croissance» et ont réussi, vous diront qu’ils ne sursoient pas à leur plan du fait d’une règle administrative, fiscale ou sociale « dérangeante ».Malheureusement, l’idéal en terme de soins est impossible à atteindre tant les besoins sont étendus, plus que les ressources qui peuvent les financer.Comment s’étonner alors que tant de Français soient tentés par le populisme ou la désertion démocratique ?Il est vrai qu’une image peut être sans être perçue ; elle peut être présente sans être représentée ; et la distance entre ces deux termes, présence et représentation, paraît justement mesurer l’intervalle entre la matière elle-même et la percep­tion consciente que nous en avons.Si l’Angleterre et l’Allemagne ont une mission bien déterminée, mission immédiate et particulière, on peut se demander quelle est la mission de la France.dr arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « Dans la sécheresse on découvre les bonnes sources ; dans la détresse, les bons amis ».En tous les cas ce n’est ni la taille des avoirs ni leur structure qui différencie l’Allemagne de la France.Le calcul de cette probabilité serait un problème compliqué, dont la solution dépendrait de la forme du calcul numérique qui a amené les deux résultats concordants, du nombre des chiffres employés, etc.L’Eurosystème est autorisé dans le cadre du PSPP à acheter les titres émis par les institutions qui financent des projets d’investissement européens, telles que la Banque européenne d’investissement (BEI).Malgré ce diagnostic accablant des performances macroéconomiques de la France, l’OCDE demeure confiante dans le potentiel de croissance de l’économie française, à condition que le pays se décide à adopter des vraies reformes.C’est tout ce que nous avons voulu suggérer jusqu’à présent.les uns les autres, et aboutiront à un acte libre par une évolution naturelle.Pour mener cet exercice d’équilibriste, le design sera l’outil idéal qui permettra de positionner le curseur entre fonctionnalité et style afin de déstigmatiser l’offre et lui donner toutes ses chances de succès.Et voilà pourquoi on ira la chercher jusque dans les éléments de la physionomie qui sont incapables de mouvement, dans la courbure d’un nez et même dans la forme d’une oreille.Que les Français, les Belges, les Italiens choisissent eux-mêmes une ou deux réformes cruciales, qu’ils obtiennent le soutien de leur parlement national et qu’ils viennent ensuite à Bruxelles s’engager par contrat à les mettre en oeuvre !

En Belgique, dixit une source bien informée, cela pourrait être la fin de l’indexation des salaires.En effet Syriza vient d’endosser l’essentiel de l’esprit et de la lettre de la réforme structurelle, équilibre budgétaire et croissance tirée par la compétitivité via la privatisation et la fléxibilisation du marché du travail.Car l’œuvre et l’accomplissement immenses de Keynes peuvent être résumés en un seul mot – le doute -, comme les monétaristes et les néolibéraux sont assimilables à leurs certitudes qui leur collent à la peau.L’Allemagne démontre au contraire qu’il n’y a nul besoin d’ouvrir les magasins le dimanche pour avoir un faible taux de chômage.La raison en est que la connaissance fut toujours à ses yeux un moyen plutôt qu’une fin.Il y a une morale statique, qui existe en fait, à un moment donné, dans une société donnée, elle s’est fixée dans les mœurs, les idées, les institutions ; son caractère obligatoire se ramène, en dernière analyse, à l’exigence, par la nature, de la vie en commun.L’exemple grec vient de montrer que lorsqu’ils ont ce courage, ils prennent le risque d’être remplacés par des partis populistes comme Syriza.Comme cet espace peut être divisé et recomposé selon une loi quelconque, ils se croient autorisés à reconstituer le mouvement total d’Achille, non plus avec des pas d’Achille, mais avec des pas de tortue : à Achille poursuivant la tortue ils substituent en réalité deux tortues réglées l’une sur l’autre, deux tortues qui se condamnent à faire le même genre de pas ou d’actes simultanés, de manière à ne s’atteindre jamais.

Share This: