Brésil : le silence de la rue

De fait, une question se pose : lequel, du matériel ou du logiciel, est le plus important pour l’avenir de l’Informatique ?Beaucoup de personnes diront qu’il ne se passe rien : c’est qu’elles ne regardent pas attentivement.Il semble que l’humanité ait le droit de compter sur ses morts comme elle compte sur ses héros, sur ses génies, sur tous ceux qui marchent devant les autres.Un coin restait réservé.La difficulté à concilier ville intelligente et ville participative est un problème d’autant plus sérieux que nous sommes au cœur d’une véritable révolution urbaine dont Richard Florida a dressé un tableau extrêmement éloquent.De là cette règle générale : On obtiendra un mot comique en insérant une idée absurde dans un moule de phrase consacré.La démocratie serait, selon, humiliée par la « tyrannie des idéologues».Par exemple, plus un seul centime de subvention publique ne doit être donné sans que le contrat comporte des obligations en termes de formation permanente ou d’investissement pour l’avenir.Pour savoir exactement quelle somme de respect vous sera dévolue, il s’agit simplement de dire, à haute et intelligible voix, combien de volées vous avez reçues.La riposte trouve à peine sa place.À Berlin, la coupe est pleine.« Un nez rouge est un nez peint », « un nègre est un blanc déguisé », absurdités encore pour la raison qui raisonne, mais vérités très certaines pour la simple imagination.C’est, en somme, se demander de temps à autre où il en est, afin de savoir ce qu’on en pourrait faire.

Share This: