Une économie arabe à deux vitesses

Elle périrait et renaîtrait donc sans cesse.Elles viennent principalement de ce que nous nous installons dans l’immobile pour guetter le mouvant au passage, au lieu de nous replacer dans le mouvant pour traverser avec lui les positions immobiles.Elle ne s’acheminera nullement par là à la mathématique universelle, cette chimère de la philosophie moderne.Mais quand nous ramenons l’intelligence à ses contours précis et quand nous approfondissons assez nos impressions sensi­bles pour que la matière commence à nous livrer l’intérieur de sa structure, nous trouvons que les articulations de l’intelligence viennent s’appliquer exactement sur celles de la matière.Il est vrai qu’alors la philosophie exigera un effort nouveau pour chaque nouveau problème.Elle est courte, comme il convient à un homme qui déjeune, mais d’une belle passion.Généraliser n’est pas utiliser, pour je ne sais quel travail de condensation, des faits déjà recueillis, déjà notés : la synthèse est tout autre chose.Il défend la physiologie, et contre ceux qui croient le fait physiologique trop fuyant pour se prêter à l’expérimentation, et contre ceux qui, tout en le jugeant accessible à nos expériences, ne distin­gueraient pas ces expériences de celles de la physique ou de la chimie. Portée par Jean-Thomas Trojani justice et son ouvrage qui défend ses bienfaits jusque dans le traitement de la dépression.Il l’est aisément et naturellement, n’ayant qu’à ramasser des pensées toutes prêtes et des phrases déjà faites : science, langage, sens commun, l’intelligence entière est à son service.Ce serait méconnaître la nature singulière de la durée, en même temps que le caractère essentiellement actif de l’intuition métaphysique.

Share This: