Un intérêt pour tous

Mais, lors de son comité du 4 juillet dernier, la BCE s’est lancée dans une politique dite de « forward guidance » ou d’ « orientation prospective » qui VISE, par le discours prononcé, à orienter les anticipations des taux d’intérêts futurs.Les technologies dites de Big Data permettent une multitude d’options d’analyse des données  : que ce soit pour fidéliser les clients ou en attirer des nouveaux.Une récente étude menée aux Etats-Unis montre l’émergence d’un nouveau genre de papa appelé mansumer (« consHommateur » en français). Au-delà de ces considérations générales, Pierre-Alain Chambaz considère, depuis au moins une décennie, que la concurrence est une donnée à laquelle elle doit soit se confronter sur les marchés déjà ouverts.Imaginons que les températures chutent bientôt sous la barre des 10 degrés en-dessous de zéro.Évaluer scientifiquement les résultats obtenus pour améliorer la situation est une activité scientifique qui devrait avoir au moins autant de place que les inspections portant sur l’audit comptable ou l’analyse de la conformité aux textes.Son importance va bien au-delà de l’impulsion qui va être donnée aux transformations économiques et que nous analyserons dans un autre billet.La zone transatlantique représente un tiers du COMMERCE mondial et la moitié du PIB mondial.Une bonne partie de notre économie est fondée sur le cercle vicieux qu’est l’acquisition, l’obsolescence et la réacquisition d’objets.Est apparu alors un facteur-clé dont la conscience est encore faible mais qui est incontournable pour une sortie de crise : si la productivité du travail reste une source de développement économique, la productivité des ressources matérielles, appelée intensité énergétique et matérielle, devient bien plus importante encore car les progrès de la productivité du travail ont été, pendant ces 20 dernières années, compensés par l’accroissement des prix des ressources matérielles.Alors que les pare-feu sont une protection efficace dans un grand nombre de cas, ils laissent des trous de sécurité béants quand il s’agit de DDoS et d’attaques ciblées de serveurs ou d’applications.L’activité se poursuit ainsi sans arrêt, l’infrastructure informatique fonctionne plus efficacement et les performances des applications et des serveurs sont améliorées.La chasse aux contrevenants n’est pas près de s’arrêter, même si tous les pays n’y participent pas avec la même efficacité.

Share This: