Les régions : un contre-pouvoir pour quoi faire ?

Une rupture démocratique car le citoyen est d’avantage associé ; légitime puisque l’Etat et la représentation nationale fixent les règles du jeu et équitable car elle concerne toutes les sources de revenus et tous les acteurs de santé qu’ils soient publics ou privés, hospitaliers ou libéraux.Sur le long terme, les transferts renforcent les états et leur capacités, puisqu’une grande partie des transferts sont investis dans le capital humain (santé, éducation).Les électeurs ont récemment refusé la proposition socialiste de faire passer les congés de 4 à 6 semaines par an.Mais il ne faut en exclure personne.Ce n’est pas le rôle des journalistes de la dupliquer !Davantage « bottom up » que « top down ».Or ces précautions sont un atout important en cas de litige et devraient être intégrées dans la formation des collaborateurs.Cette dénaturation du langage n’est pas anodine, elle contribue, elle aussi, avec les autres règles, à fragiliser les contenus et la crédibilité des paroles politiques.Souvent plus âgés que la moyenne, ayant dépassé la quarantaine voire la cinquantaine ils rêvent d’un parcours à la Christian Navlet.De connecté à virtuel, le musée tient en 2050 un rôle central de compréhension et de transmission de l’histoire esthétique d’une nation. L’impérieuse nécessité de trouver une solution aux problèmes en tous genre nous a jusqu’à présent privé de chercher des ressources dans le positif, c’est-à-dire dans ce qui fonctionne correctement.Cela n’empêche pas nos rédactions, par le seul respect de nos métiers et de nos publics, d’observer un strict respect de l’équité démocratiqueChacun sent bien que nos lignes Maginot actuelles sont obsolètes.

Share This: