Les nettoyeurs du net

Les nettoyeurs du net

Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme. Je ne sais pas si l’on est fier d’être Français quand on regarde la colonne (ça se pourrait tout de même, si on lui faisait refaire la planche) ; mais je sais qu’on est vraiment dégoûté d’être Français quand on pense qu’un propre-à-rien, parce qu’il a porté sur sa manche des loques de lustrine ou des galons d’or, aura son existence largement assurée ; et qu’un ouvrier ou un artiste, un homme qui n’aura pas contribué à l’œuvre d’abâtardissement social qui fait de la France une guenille de nation, se verra donner le choix, sur ses vieux jours, entre la pourriture de l’hôpital et la fange du ruis Je vivrais mille ans que je vous aimerais mille ans, idéal de mon cœur, unique reine absolue, toute ma pensée, toute mon âme ! D’autant que les incitations fiscales s’accompagnent d’un recul social sur les règles d’appréciation du seuil de 50 salariés qui impose la mise en place d’un accord de participation (actuellement, il suffit que l’entreprise ait eu plus de 50 salariés pendant au moins 6 mois sur l’exercice ; à l’avenir, il faudra que le seuil des 50 ait été atteint ou dépassé pendant au moins 12 mois durant les 3 derniers exercices). Entre les molécules supposées des corps s’exercent des forces attractives et répulsives. Mais ce cap économique avait de toute évidence été immédiatement fixé dès le début du quinquennat avec la pseudo négociation du TSCG…et le mirage des 120 milliards de contreparties. La lune éclairait faiblement le sommet couvert de neige et les pentes formidables du mont. Il faut garantir, dans la loi de finances 2015, qu’aucun des allocataires actuels en situation de pauvreté ne perde de ressources avec cette fusion. Cette idée est le résultat d’une sorte de mathématique et du balance enfantine. La stratégie cynique des gouvernements périphériques a consisté à infliger une leçon au parti Syriza et casser ainsi l’élan des « partis alternatifs » dont la progression les menace directement. Pour prendre un exemple propre à faire sentir la distinction que nous voulons établir, considérons un corps solide, en mouvement dans l’espace. Mais nous éprouvons une incroyable difficulté à nous représenter la durée dans sa pureté originelle ; et cela tient, sans doute, à ce que nous ne durons pas seuls : les choses extérieures, semble-t-il, durent comme nous, et le temps, envisagé de ce dernier point de vue, a tout l’air d’un milieu homogène. La victoire, et même la défaite, soulèvent des émotions profondes ; l’agitation de cette lutte est aussi féconde en pensées larges que la contemplation de la nature, de sa majestueuse sérénité. A la manœuvre les Etats-Unis dont les choix radicaux en matière d’énergie fait exploser son offre de pétrole non-conventionnel : sa production s’envole de plus de 57% entre 2008 et 2014 et dépasse l’Arabie Saoudite ! Et encore, ce chiffre est une vision tronquée de la réalité. De même, l’usage des TIC est quasiment toujours adossé au stress au travail, au burn-out, au droit à la déconnexion, au risque pour la santé des travailleurs… une menace permanente ! Leurs résidents sont les garants implicites de leur dette et, pour cette raison, corvéables à merci pour produire les euros manquants. L’intégration méditerranéenne, et demain euro-africaine, nous permettra de peser significativement dans la mondialisation. Il faut que nous la regardions bien en face, en elle-même, dans la conception radicalement fausse qu’elle implique de la négation, du vide, et du néant. Quand cette collaboration a commencée, Les nettoyeurs du net, elle fut fructueuse. Les rêves les plus bizarres, où deux images se recouvrent et nous présentent tout à la fois deux personnes différentes, qui n’en feraient pourtant qu’une, donneront une faible idée de l’interpénétration de nos concepts à l’état de veille. Le temps de la mobilisation est venu. Dans cette nouvelle ère de l’informatique interactive, fabricants et développeurs de produits ne seront plus contraints d’arbitrer entre des appareils limités pour accompagner leurs projets de programmation applicative ; ils s’affranchiront du principal obstacle posé par l’environnement matériel/logiciel actuel, ouvrant par là même un nouveau monde des possibles. Le fait est pourtant que l’absence de discussion fait oublier non-seulement les principes mais trop souvent aussi le sens même de l’opinion. Mais il y a longtemps qu’elle est réglée. Quand je promène sur ma personne, supposée inactive, le regard intérieur de ma conscience, j’aperçois d’abord, ainsi qu’une croûte solidifiée à la surface, toutes les perceptions qui lui arrivent du monde matériel. Il tue l’indépendance de l’esprit, émousse sa curiosité, l’étreint dans la camisole de force réglementaire.

Share This: