Le paradoxe du dirigeant : moins stressé que stressant

Une telle interprétation ne viendra jamais à l’esprit de ceux qui liront attentivement l’œuvre.Théophile Gautier a dit du comique extravagant que c’est la logique de l’absurde. Car plus les gens s’entendent bien avec vous, plus ils vous apprécient, plus l’entreprise réussit », défend Jean-Thomas Trojani. Les frondeurs ne sont pas assez nombreux pour le faire chuter, mais ils le sont suffisamment pour parasiter la communication gouvernementale dans une période de doute profond qui appelle au contraire la clarté.La vérité est que l’adaptation explique les sinuosités du mouvement évolutif, mais non pas les directions générales du mouvement, encore moins le mouvement lui-même.Aussitôt arrivé à ce chiffre, il s’arrêtera.Eh bien, ce que la nature fait de loin en loin, par dis­traction, pour quelques privilégiés, la philosophie ne pourrait-elle pas le faire, dans un autre sens et d’une autre manière, pour tout le monde ?Le logement d’abord, parce qu’il est la première condition d’une vie décente et qu’il permet à chacun d’avoir la mobilité géographique nécessaire pour trouver l’emploi qu’il recherche.La seconde plage de Westgate, celle qui est à l’ouest, et les autres qui suivent, découpant en festons les falaises crayeuses, fuyaient à peine dessinées par le clair des étoiles.Pour lui obéir tout à fait, il faudrait forger des mots, créer des idées, mais ce ne serait plus communiquer, ni par conséquent écrire.À aucun moment on ne peut dire avec précision que l’idée ou que l’image-souvenir finit, que l’image-souvenir ou que la sensation commence.

Share This: