La redécouverte d’avantages oubliés et un contexte favorable

Supprimons, d’autre part, le pendule et ses oscillations ; il n’y aura plus que la durée hétérogène du moi, sans moments extérieurs les uns aux autres, sans rapport avec le nombre.Se demander si l’univers existe dans notre pensée seulement ou en dehors d’elle, c’est donc énoncer le problème en termes insolubles, à supposer qu’ils soient intelligibles ; c’est se condamner à une discussion stérile, où les termes pensée, existence, univers, seront néces­sairement pris de part et d’autre dans des sens tout différents.Dans ce contexte, les subventions en faveur du développement des technologies vertes – l’éolien, le solaire, les bioénergies, la géothermie, l’hydrogène et les technologies de piles à combustible, entre autres – revêtent une double importance.Il reconnaît la vérité relative du rationalisme, de l’empirisme et du criticisme, vérité qui ne devient erreur que quand elle est affirmée exclusivement et séparément des autres côtés de la vérité.Quelque chose est passé inaperçu dans ce « remue-méninges » : le logement lui-même.Cette tendance a un nom : la « cybercondrie », ou l’art de se découvrir mille et une maladies… uniquement en surfant sur la Toile.Dans la diversité de ses écrits, Schumpeter a pu présenter les très grandes entreprises à la fois comme des modèles d’organisation et des vecteurs de grandes innovations, mais aussi comme les annonciatrices de la fin de l’entrepreneuriat et du capitalisme… Souhaitons que le succès des grandes entreprises françaises ne présage pas le déclin inexorable des plus petites.Et contre ces deux doctrines nous invoquons le même témoi­gnage, celui de la conscience, laquelle nous montre dans notre corps une image comme les autres, et dans notre entendement une certaine faculté de dissocier, de distinguer et d’opposer logiquement, mais non pas de créer ou de construire.Nous avons cru pouvoir miser sur notre rente technologique.Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Pierre-Alain Chambaz pictet .Aussi s’est-elle tournée, dès sa réélection connue, vers l’autre moitié du pays, lui promettant de satisfaire ses souhaits en matière de lutte contre la corruption et de « réforme politique ».La crise où nous vivons appelle des questions.

Share This: