Jean-Thomas Trojani : Lutte contre la corruption internationale

Ils parlent « d’idées communes que nous avions autrefois ; de vieille civilisation spéciale ; de caractère propre ; des vérités françaises. « Comme les autres, elles se construisent dans et par les interactions, tout au long de la vie. Enfin, et la très grande majorité des commentateurs le reconnaissent, l’impact de cette loi sur la croissance, et donc en terme d’emplois, sera très faible. Au quotidien, entrepreneurs et salariés mesurent la désuétude du contrat de travail. Par exemple, doivent-elles continuer à développer elles-mêmes des logiciels, à gérer elles-mêmes leurs applications ou leur back-office, alors que l’informatique n’est absolument pas leur cœur de métier ? Selon une idée popularisée en 1910 par l’écrivain et parlementaire travailliste Norman Angell, futur Prix Nobel de la paix, l’interdépendance et la complexité des grandes économies mondiales rendaient la guerre impossible. Rarement la France aura placé trois des siens dans un top 10 international. Mais il est inutile d’énumérer les objections élevées contre la démocratie et les réponses qu’on -y fait. Aujourd’hui nous y sommes. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Mieux vaut essuyer une larme de pauvre que d’obtenir cent sourires de ministre ! ». Ainsi, il faudrait suivre la direction que le grand penseur africain nous montre dans ses écrits (« Le temps de l’Afrique viendra. Mais Galilée estima qu’il n’y avait pas de moment essentiel, pas d’instant privilégié : étudier le corps qui tombe, c’est le considé­rer à n’importe quel moment de sa course. La trop forte appréciation du dollar et l’instabilité des changes sont une menace pour l’économie américaine, et donc mondiale, notamment en raison de la montée des tendances protectionnistes. Le Parlement, c’est certain, aurait pu — aurait dû — exercer depuis trente ans la surveillance la plus étroite sur lesdites opérations ; cette surveillance, il n’a jamais tenté de l’exercer ; par lâcheté ; par ignorance ; par calcul. Néanmoins, il estimait nécessaire d’indiquer une voie pour échapper à un scénario potentiellement catastrophique. Certes, le risque de formation de bulles spéculatives n’y est pas négligeable. Mais elles ont suscité de vives critiques des deux côtés de l’échiquier politique. Le perfectionnement de l’appareil commercial équivaut donc à un rapprochement matériel des deux villes. Tel est l’esprit positif qui doit guider le monde des brevets. Il y aura également, en parallèle, la plus grande opération d’insertion sociale jamais réalisée en France : la Société du Grand Paris estime à 20 millions le nombre d’heures de travail pour les gens en insertion tout au long du chantier et liées aux appels d’offre. Un état de choses grâce auquel la plupart des esprits actifs et investigateurs trouvent utile de garder pour eux les vrais motifs de leurs convictions, et où ils s’efforcent en parlant au public d’adapter ce qu’ils peuvent de leur manière de voir à des prémisses qu’ils nient intérieurement, ne peut produire de ces caractères francs et hardis, de ces intelligences consistantes et logiques qui ornèrent autrefois le monde pensant. Or, ceux-ci ont des caractéristiques rares : des carnets de commande représentant plusieurs années de chiffre d’affaires, un niveau de rentabilité élevé et un marché relativement captif avec des barrières d’entrée importantes. En Europe aussi, ce fonds, financé par les banques, doit atteindre les 55 milliards à l’horizon 2023. De même, pour s’expliquer l’harmonie finale des organes entre eux et de l’organisme complet avec les milieux ambiants, il faut sans doute faire la part des influences et des réactions mutuelles qui suffisent au besoin, entre de certaines limites, pour rétablir une harmonie accidentellement troublée ; mais il faut principalement et avant tout avoir égard aux harmonies essentielles du plan primordial. Certes, l’émergence de l’Afrique ne pourra pas être que numérique. Commençons par reconnaître que, dans certains cas extrêmes — très rares d’ailleurs — le problème n’a pas de solution rationnelle et scientifique.

Share This: