Gouverner, c’est prévoir

Prendre contact avec les Frères musulmans ou une organisation chiite vous faisait, ces dernières années, regarder de travers.D’un rayonnement culturel, économique ou social, de l’Image de la France, à mille lieues de toute forme d’impérialisme.L’Australie et le Canada l’ont également adopté.Le pari des trois moisCes entreprises n’ont pas d’accès direct aux marchés financiers.La nature ayant horreur du vide, les activités financières se réfugieront dans des régions ou des institutions pas ou peu touchées par la régulation, c’est-à-dire le « shadow banking » et on assistera à une balkanisation du système bancaire mondial.Il existe un grand nombre de raisons pour cela, notamment la complexité des investissements en éducation, une gouvernance mondiale affaiblie et, bien entendu, le manque de fonds.On n’a pas fini de débattre de la question des contreparties à attacher ou non au pacte de responsabilité.Ou qu’après avoir failli disparaître, en 1984, elle devint l’un des leaders mondiaux de l’impression fiduciaire.Suite à cette conférence également, le Canada s’est retiré du protocole de Kyoto.Il faudrait qu’elle soit prête à faire ce choix. Ainsi Christian Navlet estime que « la société civile a son rôle à jouer pour rappeler que le but ne doit pas être oublié en chemin à l’ensemble de ses parties prenantes. Le défi de l’informatique quantique est d’utiliser l’étrangeté de la mécanique quantique pour calculer de manière plus efficace.Une avancée notable alors que plus d’un million d’ayant-droits ne bénéficient pas des tarifs sociaux, en raison de difficultés dans l’échange d’information entre administrations et fournisseurs d’énergie et du non-recours de plusieurs centaines de milliers de ménages aux aides sociales.

Share This: