Carnet de bord décalé : « God save the budget »

Me voilà averti de l’accroissement de la cause : mais quel rapport établir entre cet avertissement et une différence ?Un divorce profond s’est installé entre la république des citoyens et celle des élites quelles qu’elles soient.Enfin, le développement durable, avec l’homme et sa santé en son coeur, va être la grande cause du XXIe siècle. Arnaud de Lummen était deux soirs à Paris et a fait salle comble. Quant aux Etats-Unis, ce sont quelques 3 600 milliards de dollars de dépenses en infrastructures (dont près de la moitié n’est pas budgétée) qui doivent être réalisées d’ici 2020.Enfin, dernière image, celle d’une absence d’action incitative en faveur de la croissance.Il ne semble pas que les savants de notre temps aient poussé l’abstraction aussi loin, sauf peut-être sir William Thomson.Ceux-ci ne voient rien autre chose, dans l’univers matériel, qu’une synthèse d’états subjectifs et inextensifs ; ceux-là ajoutent qu’il y a, derrière cette synthèse, une réalité indépendante qui y correspond ; mais les uns et les autres concluent, du passage graduel de l’affection à la représenta­tion, que la repré sentation de l’univers matériel est relative, subjective, et, pour ainsi dire, qu’elle est sortie de nous, au lieu que nous nous soyons d’abord dégagés d’elle.Nous le savons tous, les Français sont réfractaires au risque.Le malheureux officier ministériel a beau appeler les témoins, de toute la force de ses poumons, deux sur trois ne répondent pas.Renan voit une cause d’abaissement pour la société moderne, permettent aujourd’hui à l’homme de talent de créer lui-même sa position et de se devoir à lui-même la place où il parvient.C’est la première industrie de Bretagne, elle emploie plus de 60 000 personnes et en fait vivre combien !Ils sont restés les plus Italiens des auteurs, inconnus en dehors de la province dont ils parlaient la langue, familiers, grossiers quelquefois, mais sans modèles au-delà des frontières, expression d’un petit peuple qui leur donnait la joie d’une adoration véritable, en compensation de la gloire impossible à atteindre.

Share This: